MIROIRS #1

Miroirs
#2
Tout est paysage

Biennale Art Contemporain et Patrimoine, parc d’Enghien


De 14h à 18h - tous les jours du 8 au 23 septembre 2018

Avant-propos

Tout est paysage

Texte de Stéphane Lambert, écrivain
www.stephanelambert.com

Longtemps ce ne fut qu’un coin dans la composition picturale, un simple détail en arrière-fond, avant de servir de décor pour accueillir des scènes de genre.
Un sujet était requis pour justifier l’œuvre et le paysage n’en était pas un. Cela prit des siècles pour qu’il s’impose en véritable motif alors que par nature il prévalait sur tout autre. «Dieu» avait créé le jour et la nuit, les eaux, le ciel et la terre, la végétation et les arbres, le soleil et la lune, avant les hommes.
Peindre le paysage c’était un peu comme revenir à un temps où l’on n’existait pas.
[...]

Lire la suite...

Les artistes

Le parc

Le parc d’Enghien, un formidable ensemble naturel et patrimonial !

Texte de Christian Debruyne

Si la famille de Luxembourg est la première à enserrer le vaste domaine de plus de quatre kilomètres de remparts courant du XVe siècle, c’est sous l’impulsion de la sérénissime maison d’Arenberg que celui-ci va connaître un essor exceptionnel.
Au début du XVIIe siècle, Henri IV, roi de Navarre et futur roi de France, ambitionne de vendre ce qu’il considère comme: « une ruineuse possession ». C’est le Prince-Comte Charles d’Arenberg qui se portera acquéreur du domaine en 1607.
C’est le début d’une période faste qui verra la naissance de l’un des plus beaux jardins d’Europe. Cours, jardins, espaces boisés, trésors architecturaux… contribuent à façonner un joyau aux mille facettes.
[...]

Lire la suite...

Le projet Miroirs

L’équipe de Miroirs2/Tout est paysage

En 2016, quelques artistes investissent le domaine du château d’Enghien. Heureux de la réussite de cette aventure tant humaine qu’artistique, ils décident de pérenniser l’évènement et de créer une biennale d’art contemporain.
Le projet a mûri, s’est étoffé. L’ASBL MAP (Miroirs, Art & Patrimoine) a été constituée afin de gérer, concevoir et produire la manifestation. La biennale garde le titre «Miroirs», qui a marqué les esprits en 2016.
[...]

Lire la suite...