MIROIRS #1
Miroirs
#2
Tout est paysage

Biennale Art Contemporain et Patrimoine, parc d’Enghien


De 14h à 18h - tous les jours du 8 au 23 septembre 2018

Bernard Gigounon

www.bgigounon.be

Dès ses premiers travaux, Bernard Gigounon s'occupe à créer des correspondances, des ressemblances, des glissements d'un état de la forme vers un autre, par des manipulations internes de l'image, du son, par la juxtaposition de ceux-ci. Au départ axé sur une démarche sculpturale, il en retire une préoccupation permanente de la matière et de ses propriétés. D'une certaine façon, la suite du travail, majoritairement autour du médium vidéo, garde de la sculpture une volonté de considérer l'image en mouvement comme une matière proprement dite, avec ces caractéristiques de durée, de grain, et de possibilité de représentation, ainsi que de mise en espace.La question de la représentation y est centrale, et d'une certaine façon littérale. Littérale au sens où de façon récurrente, le spectateur est amené à lire l'image. Souvent, une opération simple, une manipulation, permet de faire basculer un état de représentation vers un autre.
A chaque fois, une invitation au voyage, au glissement magique.
De Méliès à Star Wars, les effets spéciaux ont toujours été un moyen de provoquer la sidération, le retour à l'enfance. Mais ici, il faudrait plutôt parler d'effet spécial au singulier, voire d'effet normal, tant l'artifice est à chaque fois évident, visible, rendant complice le regardeur de la supercherie.
La possibilité de décrochement du réel existe, mais les mécanismes de l'illusion ne s'avancent pas masqués, comme pour souligner la dérision comique de l'envie de merveilleux face au prosaïsme de la réalité, laissant le spectateur simultanément enchanté et désabusé.
Le travail de Bernard Gigounon a été exposé entres autres à la  Tate Modern à Londres,  au musée d'art contemporain à Bucarest, au Mac's au Grand Hornu,  au Botanique à Bruxelles, au Japan media arts festival à Tokyo,  au Kansk video festival à  Moscou, au Festival international de vidéo Museum of Arts à Brooklyn…

Plus ou moins un égale 1
(video loop 2016)

Cette œuvre est issue d'une association naturelle d’images superposées, une association trouvée. Un camion blanc roule sur une nationale bordée d’arbres, la pleine lune projette des ombres sur sa carrosserie. Étonnamment, l’addition qui en résulte opère comme une soustraction, et produit une image qui avance, où, à l'inverse, un paysage qui recule.
La face du camion devient écran et masque, et la représentation symbolique de la machine puissante et rutilante se transforme en une sorte de visage poétique, synthèse végétale et mécanique, une apparition douce et inquiétante.

Crease eyelids with eyes wide open
(110x170cm)

Cette photo est un trait d'union avec un travail que j'ai réalisé il y a quelques années. Il s'agissait d'une vidéo qui s'ouvrait sur un ciel étoilé. Au fur et à mesure que les secondes s'écoulent, s'opère une progression lente de l'ouverture du diaphragme de la caméra qui nous fait comprendre que nous sommes en réalité sous des arbres, et que les étoiles que nous voyions au début n'étaient autres que des percées de lumière à travers le feuillage.
Une pose longue, un arbre en avant plan, et les étoiles, qui ne se révèlent qu'à travers la couronne, comme si elles étaient accrochées, détenues entières dans la sphère végétale, une cosmogonie particulière où les astres deviennent fleur, fruit, ou insecte lumineux.

Standing Ovation video
(vidéo loop 2002)

Cette vidéo a été conçue pour un concert de Martha Argerich au conservatoire royal de Bruxelles .Le concert fini, le tonnerre d’applaudissement du public s’additionne à l’image projetée de la pluie battante sur l’eau et la magie s’opère, le collage produit une synesthésie possible, où la masse arythmique des frappements de mains devient clapotement, averse, déluge. L'image est issue d'un plan-séquence d' Une partie de campagne, de Jean Renoir, la bande-son souligne l'illusion en même temps qu'elle rend hommage au réalisateur et à l'observateur émerveillé du spectacle de la nature.

www.bgigounon.be

Crease eyelids with eyes wide open © B. Gigounon

Plus ou moins un égale 1 © B. Gigounon

Standing Ovation video © B. Gigounon