MIROIRS #1
Miroirs
#2
Tout est paysage

Biennale Art Contemporain et Patrimoine, parc d’Enghien


De 14h à 18h - tous les jours du 8 au 23 septembre 2018

Michel Mazzoni est un artiste plasticien qui utilise le medium photographique et explore son essence matérielle, plaçant son travail à la frontière de la figuration et de l’abstraction.
Les procédés d’impressions et les techniques utilisés jouent un rôle particulier dans ses réalisations, dans lesquelles, l’ordre et le chaos, la dissolution, le temps circulaire, les processus de fragmentation, le cosmos, constituent des éléments clés.
Son travail repose sur l’image, mais en tant que motif. L’accident est chez lui le fruit d’un travail technique et d’une réflexion sémantique. Mazzoni procède par soustraction, afin d’aller jusqu’aux limites de l’image.
Parmi les moyens de diffusion, il affectionne particulièrement l’édition de livres dont le rapport fond/forme est méticuleusement pensé. La mise en espace des œuvres s’articule sur le même principe, avec des images qui entrent en résonance ou en contrepoint dans un souci rythmique qui tient compte de l’espace d’exposition.
Ses dispositifs « in situ » développent des raccourcis sensoriels, des tensions qui affectent le regard, des expériences réflexives dont les significations restent en suspens.

Frédéric Collier

Pour le projet Miroirs2/Tout est paysage, Michel Mazzoni a travaillé sur une installation in situ qui prend donc en compte l’aspect et la nature du lieu. L’installation se compose d’une constellation d’images grands formats imprimées sur papier ultra mat et contrecollées sur aluminium.

Les images installées à même le sol se recouvrent partiellement et dialoguent entre elles suivant les principes du télescopage et de l’écho.
Une projection vidéo sur une plaque de métal évoquant un miroir prend place dans la seconde partie de l’espace, ainsi qu’un monochrome comme unique touche de couleur.

www.michelmazzoniproject.com

RED270818X1117, 220616XXX1544

E_200315, LX120618